La macro photographie, matériel et pratique

by michel 0 Comments

La macro photographie c’est la photographie du monde miniature. En macro photographie on va photographier des sujet aussi petits ou plus petits que le capteur, voire beaucoup plus petits : insectes, fleurs, objets, pierres précieuses, etc. C’est un autre monde avec d’autres techniques et d’autres matériels.

 

macro photographie de coccinelle

La macro photographie

Les principaux problèmes de la macro photographie

Si vous voulez vous lancer dans la macro photographie vous allez rencontrer plusieurs difficultés.

Tout d’abord, pour prendre des cliché de l’infiniment petit se pose le problème de la profondeur de champ. À cette échelle-là la profondeur de champ est très petite.  Vous aurez donc tendance à fermer le diaphragme, mais en réduisant l’ouverture la quantité de lumière va en diminuant. Et on arrive donc sur le second problème : la lumière.

D’autant plus que, sur le vif, votre modèle miniature se trouve souvent dans un endroit peu éclairé : herbes, forêt, etc.

 

Et quand on n’a pas beaucoup de lumière, le risque de bougé se profile à l’horizon.

 

Ensuite, autre problème, la distance minimale de l’objectif. Par exemple, un zoom a une distance minimale de mise au point de 1,5 mètres. Cela signifie qu’on ne peut pas photographier et faire la mise au point d’un sujet situé à moins de 1,5 m de distance.

 

La plupart du temps, en macro, on photographie de très prêt : quelques centimètres.

 

macro

Photographier les poils des araignées !

 

 

Il faut donc du matériel adapté. Le mode macro de votre compact ne suffira pas à faire de belles photos.

 

Le matériel de la macro photographie

En macro il faut du matos spécifique.

 

Les objectifs macro

Un objectif macro doit avoir un grandissement de 1:1 au minimum. Les objectifs les plus efficaces sont ceux à focale fixe. Ils sont généralement de meilleure qualité et sont plus lumineux : ils peuvent ouvrir plus. Et leur distance minimale de mise au point est courte.

Exemple d’objectif macro :

Cliquez sur l’image pour voir les caractéristiques techniques

 

 

Les flashes pour la macro

Pour la macro il faut de la lumière, beaucoup de lumière afin de pouvoir utiliser une faible ouverture. Elle permettra d’avoir une profondeur de champ plus élevée, histoire d’avoir votre insecte en entier sur la photo !

Mais qui dit flash, dit ombre portée.

Les photographes en studio utilisent plusieurs flashes. Mais sur le terrain avec le microcosme, c’est difficile de se trimbaler plusieurs flashes.

 

chenille macro

 

Alors, voici la solution idéale : le flash annulaire.

Utilisé en mode pour le portrait, le flash annulaire permet d’éclairer un tout petit sujet de près et sans ombre car la lumière vient de plein d’endroits différents.

 

Un flash annulaire pour 50 euros seulement !

 

Il est possible également d’utiliser un support pour coupler 2 flashes externes classiques.

 

Support pour 2 flashes

 

 

Pour les tous petits moyens ou pour mettre dans la poche, au cas où, vous pouvez acheter de mini diffuseurs à ajouter sur votre flash. En diffusant la lumière le diffuseur la répartit et diminue les ombres et les reflets.

Un diffuseur de flash (cliquer pour voir les détails)

 

Un diffuseur plus gros, mais pliable

 

Conclusion

La macro photo est une affaire de passionnés. Peut-être que vous serez mordu vous aussi. Mais sachez qu’il faut un minimum de matériel.

 

 

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comments links could be nofollow free.